P et moi avons eu aujourd'hui une conversation enrichissante, constructive, libératrice.

En fait nous avons su nous parler au mieux. Souvent lorsque l'un de nous exprime ses ressentis, la jeunesse de notre amour et nos peurs que le passé a greffé, nous empêchent parfois de vraiment nous écouter mutuellement. Aujourd'hui nous avons su le faire et ne pas tomber dans l'erreur de se sentir vulnérable, jugé, mal aimé, fragilisé.

Dans toute relation il est important que la compassion et l'empathie soient présentes au moment d'une conversation profonde. La communication s'améliore si on comprend l'autre, si on arrive à se mettre à sa place (empathie) a souffrir avec lui (compassion) et a regarder par sa lorgnette.

L'empathie est très importante dans le dialogue, c'est la capacité d'approcher, de ressentir ce qu'une personne vit émotionnellement, tel qu'elle le vit. C'est la capacité de se mettre à sa place pour comprendre son ressenti intérieur

Alors que la compassion est plutôt une attitude qui nous porte à être touchée par la souffrance de l'autre, partager et ressentir sa souffrance

.

Il est important aussi de faire preuve de tolérance, d'indulgence, et de lui accorder le droit à la différence.

Se mettre dans la peau de l'autre, essayer d'envisager la situation comme si nous étions à sa place et de se demander comment on agirait alors.

Prendre le temps de comprendre pourquoi et comment il agit ainsi. Dans toute situation chacun à sa vérité, parce qu'il vit la situation avec sa propre personnalité qui s'est construite au fil des ans. Au fil des jours nos échecs ou nos succès ont contribués à faire de nous ce que nous sommes. Nous sommes donc tous différents puisque nos vécus sont différents. Nous réagissons et pensons différemment puisque nous sommes différents. Se mettre dans la peau de l'autre c'est s'approcher de ses pensées et de ses ressentis. C'est souvent comprendre que son action ou sa forme de penser n'est pas dirigée contre nous, mais que c'est le résultat de l'éducation que lui a donné la vie.

Comprendre que l’autre est une personne qui doit être respectée, qu'il n'y a pas un plus fort et un plus faible, que nous sommes sur un terrain d'égalité.

Ce sont les émotions ressenties dans la compassion qui nous permettent de mieux saisir l'autre, de mieux le connaître. C'est aussi une forme de se " protéger" dans le sens ou si on sait comment ressent l'autre on ne se sentira pas blessé par ses actions ou réactions puisque on sait ce que telle ou telle autre situation touche en lui une zone sensible. C'est en connaissant ses sensibilités, ses vulnérabilités, qu'on comprendra que ses réactions ne sont pas dirigées contre nous, mais sont le reflet de ses peurs.

On aura alors la possibilité de le rassurer, de l'épauler, de l'accompagner et chacun y trouvera satisfaction de se sentir compris.

Je suis donc heureuse qu'aujourd'hui nous ayons pu avoir un dialogue constructif, qui il est vrai s'était un peu effrité. Nous avions un peu pris l'habitude (par peur et manque de confiance en nous même) de vouloir convaincre, ou se justifier, plutôt que de vouloir comprendre. Cette conversation nous permettra de nous sentir mutuellement en confiance, en encouragera encore l'expression de nos futures angoisses.

Citation : Le secret du succès si il existe, c'est la faculté de se mettre à la place de l'autre et de considérer son point de vue autant que du nôtre. (Henry Ford)