Je viens vous faire partager mon vécu de ces trois jours.

Déjà je peux vous dire que je suis comblée, j'ai fait des rencontres magnifiques, puissantes, enrichissantes, le genre de rencontre qu'on ose à peine espérer, ou même mieux qu'on ne pense pas possible.

Je vais parler d'abord parler de mon petit voyage à Paris. J'y suis allée avec mon homme, il avait rendez vous avec des clients. Je connais bien ces clients de Paris, puisque nous avions déjà passé un week-end ensemble. Ce sont des gens fabuleux, le genre de personne avec lesquelles on se sent tout de suite à l'aise. Des gens charmants, tournée vers les autres, libres dans leur tête, plein de bon sens, remplie d'humanité.

En leur présence je me sens accueillie, reçue pleinement, appréciée, comprise. C'est pas rien non ? Nous avons passé une superbe soirée, complicités, rires, confidences, le tout enrobé de chaleur et d'humanité. J'étais en super forme pour retrouver les autres, ceux qui font partie de ma vie de tous les jours, je veux parler de mes relations virtuelles.

Je suis donc arrivée à Lyon la tête pleine de belles choses, les soucis des jours précédents dont j'avais parlé ici étaient partis en fumée, il ne restait plus qu'en moi du positif du bonheur de vivre, bien que quelques inquiétudes concernant ma vie amoureuse persistaient un peu.

J'ai donc d'abord retrouvé l'idéaliste, avec lui pas de surprise, nous nous étions déjà rencontrés à deux reprises et les échanges comme vous pouvez l'imaginer sont toujours intenses et riches à tous points de vue. Nous parlons des heures et des heures sans jamais nous sentir rassasiés et le temps passe vite, trop vite, pour ma part même après des heures d'échanges intenses, je reste sur ma faim.

Ensuite lui et moi sommes allés retrouver Valclair et Coumarine. Je ne les connaissais pas. Surprise je rencontre un Valclair tel que je l'imaginais, un Valclair qui à la tête pleine de choses enrichissantes à partager sur une quantité de sujets divers et variés, mais je découvre aussi les aspects de sa personnalité que je n'avais pas perçus au travers de son blog, je parle ici de sa chaleur humaine et de son côté joyeux, vivant, allègre. Je suis agréablement surprise et enchantée de partager cette soirée avec lui.

Coumarine est là aussi. Le contact est facile avec elle aussi, jamais je n'avais imaginé son apparence physique, pour moi elle était une personne sensible, j'avais perçu son intérieur et je découvrais son extérieur.

Le regard pétillant et doux à la fois, je lisais dans ses yeux bleus clairs la profondeur de son âme. Je la vois comme une femme pleine de vie, d'amour, j'ai pu lire ses tourments, ses joies, sa force, et sa détermination face à la vie.

En écrivant ses lignes je repense donc à ses yeux, à la lumière qu'ils dégagent et je revois également les yeux d'Idéaliste, verts amande, dans lesquels on peut lire aussi la profondeur de son âme, la bonté, la douceur, l'amour pour les autres, et son désir de fusionner avec la vie.

Je me dis que vraiment les yeux sont le miroir de l'âme. Chez Valclair ce ne sont pas ses yeux qui m'ont parlé, non pas que je ne les ai pas remarqué, mais c'est toute son attitude, sa gestuelle, son sourire, ses mimiques, son dynamisme.

J'ai été comblée. Remplie de bonté humaine. Les échanges furent intenses. Il m'est difficiles de les transcrire ici, tout est dans le ressentis, c'était comme une vague qui venait me recouvrir et m'envelopper d'un amour inconditionnel. Je peux juste dire simplement c'était beau, c'était grand…grandiose.

J'ai toujours cru en l'humanité, la bonté humaine. J'ai eu encore une fois la preuve que cette bonté est là, palpable, à porté de main, de regard. Je trouve dommage que la vie trépidante et parfois difficile que nous menons nous prive trop souvent de ces moments ou nous nous sentons tous "frères", liés par nos douleurs, nos questionnement, nos espoirs, nos doutes, mais aussi par l'amour du prochain.

L'approche virtuelle à quelque chose de magique, nous nous découvrons d'abord de l'intérieur, nous rentrons dans l'intime grâce à nos blogs, nous découvrons nos affinités, nos gouts communs, dans l'anonymat, mais le vrai nom importe peu en fait, c'est notre noyau interne qui fusionne avec l'autre, c'est dans la vérité que nous échangeons presque sans pudeur, on touche l'authenticité, et ce n'est qu'après des heures d'échanges intimes et profond que j'ai su le vrai nom de Valclair et Coumarine. C'était tellement sans importance en fait. Je communiquais avec un homme, une femme, et connaître leur prénom au début de la rencontre n'aurait rien ajouté à l'intensité des échanges. Ils étaient là, c'était le plus important. Aujourd'hui je me dis que la vie est belle, d'autant plus que j'ai autre choses à vous raconter, une sorte de "miracle" qui c'est produit, quelque chose qui me redonne des forces, un élan de vie, une fenêtre qui s'ouvre vers le bonheur, mais j'en parlerai un peu plus tard pour ne pas vous envahir avec mes mots.