J'ai en moi la force de rebondir, de redevenir celle que j'étais et que j'ai perdu de vue depuis plusieurs années. Le sentiment qui m'habite aujourd'hui c'est celui d'avoir été noyée dans ma bonté, ma générosité, ma tolérance. J'ai la sensation d'avoir été manipulée, utilisée, et ce n'est pas un sentiment agréable, cependant je n'en veux qu'à moi même. J'ai eu des centaines de petites lumières qui s'allumaient de temps a autre et je n'en ai jamais fais cas. Je pensais toujours que je me faisais des idées, que je pensais mal, alors que finalement je pensais juste. Je voulais être bien sous tous rapports, gentille, compréhensive, tellement que j'ai fini par ma faire bouffer crue.

Cela n'a plus d'importance aujourd'hui. Je suis entrain de me retrouver de m'apprécier en tant que personne et je reprends le goût de vivre, de peindre, de sortir, de voir du monde, d'échanger sur les forums ou dans la vraie vie.  Si je ne suis pas heureuse je ne m'en prends qu'a moi. J'ai gardé bien ancré dans la tête ce que m'a dit quelqu'un qui m'aimait un jour : " Je ne suis pas responsable de ton bonheur."
Même si je sais que personne n'est responsable de mon bonheur, venant de la part d'un être qui dit vouloir vous aimer et vous protéger, ça fait mal.  Par contre il contribuait pas mal a mon malheur quand moi je ne lui apportais pas son bonheur.  Cependant j'ai bien appris la leçon, je suis la seule qui sait ce qui me fait du bien, ce qui me rends heureuse, et si dans l'avenir je trouve quelqu'un qui veut bien "contribuer" un peu a mon bonheur j'en serai ravie.

Je suis heureuse d'avoir tissé des liens avec vous mes chers lecteurs idèles, je suis heureuse de participer ici avec mes témoignages, a aider certains d'entre vous.

Je suis heureuse de ce que je suis, une personne droite, juste, généreuse, sensible.

Cette sensibilité qui pourrissait la vie d'une certaine personne, je ne la garde plus que pour moi et ceux qui la mérite. Je suis heureuse d'être sensible, parce que sans sensibilité il ne peut y avoir de compassion, d'empathie, et de relation vraies.

Voila, ce sont mes pensées du jour.